Réservation!

Prochains évènements

Aucun Évènements prévu pour le moment.

Les meilleures conditions pour déguster un vin

photo d'un plat végétaliens

Déguster un vin que vous avez choisi avec soin est un bonheur suprême. Un bonheur qui met en éveil tous vos sens, visuels d’abord, puis olfactifs et gustatifs. Même si vous ne maîtrisez pas tout le vocabulaire du sommelier, laissez juste parler vos sensations et surtout respectez quelques conditions pour faire de ce moment un instant magique.

1/ La bonne conservation du vin en amont

Pour apprécier un vin, il fait d’abord l’avoir conservé dans de bonnes conditions afin qu’il n’ait pas été altéré. Une cave bien ventilée est idéale, avec une température stable oscillant entre 11 et 14 ° et une humidité au moins égale à 70 %. Vos bouteilles doivent être conservées couchées, à l’abri de la lumière. Pour ceux qui ne possèdent pas de cave naturelle, la cave à vins est une alternative intéressante.

2/ L’importance du lieu de dégustation

Pour être apprécié à sa juste valeur, un vin ne doit pas être dégusté n’importe où et n’importe comment. Il faut en quelque sorte créer une ambiance afin d’en déceler tous les arômes et couleurs. Ainsi, préférez une pièce éclairée par la lumière du jour sans être pour autant inondée de soleil direct. La température se situera idéalement autour de 20 °.
L’espace doit être plongé dans une atmosphère olfactive neutre. Evitez les parfums trop capiteux et, il va sans dire, la fumée de cigarette. Enfin, essayez de trouver un endroit calme, sans bruits récurrents et intempestifs.

3/ La température du vin

S’il est un critère pour la dégustation d’un vin, c’est bien sa température. Et en la matière, il y a quelques règles : d’abord, aucun vin rouge ne se sert à moins de 15 °. Idéalement, un Bourgogne exprimera sa finesse à 15-16 °, un Bordeaux autour de 17 à 18 °. Un Côtes-du-Rhône ou un vin léger pourra se servir vers les 15 °

Pour le vin blanc, on préférera une température comprise entre 10 et 14 °. Et entre 8 et 11 ° pour un vin rosé.

4/ Le carafage

Voilà un sujet qui divise les sommeliers. Doit-on carafer son vin c’est-à-dire l’aérer dans une carafe ? Tout dépend du vin. Pour assouplir, oxygéner, donner un peu de rondeur et de caractère et enlever une forme d’acidité, on peut carafer un vin, rouge ou blanc, jeune. Pour un vin plus vieux, il est préférable de s’abstenir. Ouvrir son vin 2 heures avant le service sera largement préférable.

« FAITES-VOUS PLAISIR ! »

Découvrez nos ateliers œnologiques
By |2018-09-14T13:18:28+00:00dimanche, 22 juillet, 2018|Vins|0 Comments

Laissez nous un commentaire