Réservation!

Prochains évènements

Pas d'Évènements prévus pour le moment.

La gastronomie française d’hier à aujourd’hui

photo d'un plat végétaliens

La cuisine française, reconnue dans le monde entier

Depuis plus de 4 siècles, la gastronomie française rime avec plaisirs de la table, raffinement et bon goût. Au-delà de nos frontières, la gastronomie made in France représente l’élégance à la française par son profond attachement aux traditions, associé à une belle créativité et une indéniable audace. Une chose est certaine, la gastronomie française ne se résume pas à de simples recettes de cuisine et à des accords mets-vins. Riche et complexe, elle répond à une quête de plaisir et d’harmonie, mariant depuis toujours savoir culinaire, moment de convivialité et éveil des sens.

I –La gastronomie

Issu du grec, le mot « gastronomie » pourrait littéralement se traduire par « l’art de régler l’estomac ». Quant au Larousse, il définit la gastronomie comme la « connaissance de tout ce qui se rapporte à la cuisine, à l’ordonnancement des repas, à l’art de déguster et d’apprécier les mets ».

Synonyme de civilisation, la gastronomie est empreinte de l’identité d’une culture et de ses valeurs. Indissociable d’un bon accueil, du partage et des échanges, « faire bonne chère » a un rôle social essentiel. Loin d’être strictes ou universelles, les règles de la gastronomie ne sont pas figées : elles varient en fonction de l’appartenance sociale mais aussi suivant les pays et les régions. Ces règles évoluent également au fil du temps et selon les tendances…

En France, c’est au début du XIXe siècle que le terme « gastronomie » entre dans le langage courant, définissant une vision à la fois raffinée et très épicurienne de l’alimentation, bien au-delà du simple besoin fondamental. Rapidement élevée au rang de discipline artistique, la gastronomie englobe depuis lors la sélection des produits, leur préparation mais aussi leur mode de dégustation, dans les meilleures conditions possibles.

II – La gastronomie hier

Les origines de la gastronomie remontent au Moyen-Âge, où faire bonne chère est synonyme d’opulence. Déjà influencée par de nombreuses cultures d’Europe, la cuisine française se développe dans le milieu de la noblesse. Elle s’enrichit peu à peu de techniques et surtout de produits venus de l’étranger (épices, nouvelles variétés de légumes et fruits…) Adoptée par toutes les cours européennes dès la fin de l’époque médiévale, la cuisine française devient de plus en plus raffinée au fil des siècles. L’apparition de l’assiette, des couverts mais aussi du service à la française ou à la russe contribuent à son essor.

À la fin de l’Ancien Régime, l’excellence de la cuisine française a acquis une belle réputation à l’international. Plébiscitée par les ambassadeurs de nombreux pays, on la retrouve -dans les hautes sphères- sur les tables prestigieuses du monde entier. En France, elle se « démocratise » au XIXe siècle grâce à l’apparition des premiers restaurants, fréquentés par les couches les plus aisées de la population : la gastronomie est née. En parallèle, les premiers ouvrages consacrés à la gastronomie sont édités, contribuant à la propagation des savoirs. Brillat-Savarin publie sa « Physiologie du goût » en 1826, Alexandre Dumas son « Dictionnaire de cuisine ». La figure du chef cuisinier émerge : en 1914, Escoffier théorise et organise le fonctionnement des brigades en cuisine.

III – La gastronomie aujourd’hui

Soumise à des règles bien établies durant la première moitié du XXe siècle, la gastronomie connaît un tournant majeur dans les années 1970. Perçue comme une petite révolution et portée par de grands noms (Gault et Millau, Paul Bocuse ou Raymond Oliver), la notion de « nouvelle cuisine » fait son apparition.

Tournant le dos au passé et aux traditions, elle détrône la « grande cuisine » traditionnelle française : désormais, l’art de cuisiner et de déguster les aliments s’associe à un retour à la simplicité, à la redécouverte des terroirs… En 1988, la création de la cuisine moléculaire invite la science et la chimie en cuisine, ouvrant de nouvelles perspectives culinaires. La gastronomie française du XXIe siècle est partisane de l’ouverture aux cultures étrangères et de la mise en avant de la qualité par des produits locaux. Elle a su devenir l’emblème d’une cuisine hybride et inventive. Entre art de vivre, luxe, philosophie ou même science pour certains, cet art du « bien manger » et du « bien boire » fait partie intégrante de notre culture. Devenue ultra-populaire, la gastronomie a su conquérir le paysage audiovisuel avant d’envahir les réseaux sociaux.

La gastronomie française n’a pas fini de rayonner sur les tables du monde entier. Depuis 2010, le « Repas gastronomique des français » est même inscrit au Patrimoine Immatériel de l’Humanité. Aujourd’hui encore, les bons repas français répondent à un ensemble de critères qui font l’unanimité : proposer des préparations culinaires maîtrisées en harmonisant mets et boissons d’exception, le tout avec une présentation raffinée et beaucoup de convivialité. Si la gastronomie française connaît un succès mondial sans faille, c’est aussi parce qu’elle a su traverser les époques en se réinventant constamment, visant toujours l’excellence. Fidèle à ses valeurs et à ses racines sans avoir peur de s’enrichir au contact de la nouveauté, elle puise parfois son inspiration au-delà de ses frontières et fait la part belle aux innovations. De quoi nourrir sa créativité et continuer encore longtemps à régaler les papilles et faire briller les pupilles des palais les plus exigeants.

« FAITES-VOUS PLAISIR ! »

Découvrez notre carte
By |2018-09-14T12:58:58+00:00vendredi, 6 juillet, 2018|Gastronomie|0 Comments

Laissez nous un commentaire